Surréalisme

Un peu d’histoire…


Le mouvement surréalisme a fait ses débuts en 1919 avec André Breton à Paris.

Ce mouvement se voulait une réaction à la pensée rationnelle excessive et les valeurs bourgeoises qu’il estimait être à l’origine du grand conflit que fût la première guerre mondiale.

À cette époque, le surréalisme s’exprimait exclusivement de façon littéraire au moyen de l’écriture automatique c’est-à-dire, en écrivant spontanément les pensées.

Les surréalistes considéraient que cette méthode consistait en une bien meilleure tactique pour l’évolution de la société que d’attaquer les valeurs à la façon Dada (mouvement artistique qui précéda le surréalisme).

Le groupe visait à révolutionner l’expérience humaine, y compris ses aspects personnels, culturels et sociaux en libérant les gens de ce qu’ils considéraient comme une fausse rationalité.

Au cours des années 20, s’ajoute à cette forme d’expression, les arts visuels. Vers la fin de cette décennie vient se joindre au mouvement, Salvador Dali et René Magritte. Ce sont les œuvres crées de 1930 à 1935 par ces deux artistes qui marqueront l’esprit du public.

Mot de l’artiste :

« Personnellement, je n’ai pas choisi consciemment de m’exprimer de façon surréaliste, ça s’est imposé à moi dès ma première toile. Je ne connaissais à cette époque que très peu de chose concernant le surréalisme. J’ai pu constater que cette façon de créer laisse tomber le filtre de la raison, de l’analyse, pour laisser s’exprimer librement sans contrainte notre subconscience.

J’aime particulièrement ce que Louis Aragon déclara : « Il y a d’autre rapport que le réel que l’esprit peut saisir et qui sont aussi premier, comme le hasard, l’illusion, le fantastique, le rêve. Ces diverses espèces sont réunies et conciliées dans un genre qui est la Surréalité. C’est seulement à l’approche du fantastique en ce point où la raison humaine perd son contrôle, qu’à toute les chances de se traduire l’émotion la plus profonde de l’être. »

Et Albert Einstein disait « L’imagination est plus importante que la connaissance. La connaissance est limitée alors que l’imagination englobe le monde entier. »

J’ai grand plaisir à découvrir les œuvres d’artistes surréalistes aux talents immenses. Je vous partage ici quelques uns de mes coups de coeur. Jean Pierre Neveu mon précieux mentor, Vladimir Kush, Joel Rea , Rob Gonsalves et Glen Tarnowski. Bonne balade!